Livraison Offerte dès 800€ 🚚

Les 6 vérités effrayantes sur le fait de devenir entrepreneur

equipe
Hello chère Bbt lovers

Bienvenue dans mes capsules Business !

D’ailleurs, saches que j’accompagne mes Bubble Fever académiciens grâce à mes formations pour leur permettre de concrétiser leur rêve, ouvrir un Bubble Tea bar qui leur ressemble et qui soit rentable ! Pour les retrouver, regarde la partie Academy !

Il y a une vérité dérangeante sur le fait d’être un entrepreneur. Ceux qui rêvent d’entreprendre pensent à la liberté de pouvoir poursuivre de grands rêves, à l’excitation de construire des empires et à la joie de marquer le monde en faisant quelque chose de mieux que n’importe qui d’autre dans un domaine.

Il y a un peu de ça. L’entrepreneuriat est en effet amusant, enrichissant et libérateur. Mais il y a un côté sombre à l’entrepreneuriat dont personne n’aime beaucoup parler. Être un entrepreneur peut être exténuant, bouleversant et carrément difficile. J’espère que tu as la peau bien épaisse. Car tu en auras besoin. Voici les six vérités effrayantes sur l’entrepreneuriat liés à une dure réalité : tu souffriras !

1. On n’est pas son propre patron

J’entends souvent les gens dire « Je voulais être mon propre patron » tout comme des millions d’autres entrepreneurs. Ce que j’ai vite appris, c’est que les grands entrepreneurs ne sont jamais le patron, sauf peut-être en titre. Une amie PDG de son entreprise de désamiantage me disait « Il y a plus de 300 professionnels de la vente et membres du personnel dans l’entreprise que j’emploie – et ce sont eux les patrons. »

Elle me disait « Les entreprises géniales sont construites en écoutant les personnes qui font fonctionner l’entité commerciale. Chaque fois qu’un de mes collaborateurs m’appelle « le patron », je lui rappelle rapidement que je suis dirigée par mon équipe. Je suis leur employée, la seule employée qui a 300 patrons qui aident à diriger le navire. » C’est exactement ce que je m’attache à faire à ma propre échelle avec Bubble Fever !

2. Tu ne seras pas le/la mieux payé(e)

Tant de nouveaux entrepreneurs ont des visions grandioses de gagner d’énormes sommes d’argent. Peut-être que certains le feront. Pour la plupart, cependant, cela prendra des années, voire des décennies. Pour construire un empire incroyable, tu as besoin de la meilleure équipe de vente et du meilleur personnel, ce qui t’obligera à investir des fonds. Lorsque tu trouve une personne qui peut faire passer ton business au niveau supérieur, tu seras le premier à renoncer à ton propre salaire pour l’embaucher, car c’est à cela que sert l’entrepreneuriat. Ton entreprise prendra une vie qui lui sera propre, presque comme un enfant. Tu souhaites plus que tout qu’il réussisse et s’épanouisse, même si c’est à tes frais. Ainsi, tu te sacrifieras et mangeras avec plaisir tes nouilles instantanées à 1€ afin de pouvoir embaucher la crème de la crème pour t’aider à développer ton entreprise. Tu sacrifieras aujourd’hui pour un avenir meilleur parce que c’est ce que font les grands entrepreneurs.

3. L’équilibre travail-vie personnelle est impossible… surtout au début !

Dans les étapes de construction d’une entreprise, la recherche d’un équilibre travail-vie personnelle est futile. Le travail deviendra ta vie. Lorsque tu es à la maison à travailler dans ton jardin, à la compet de Kung-fu de ton enfant ou à te préparer à te coucher le soir, tu penses à ton entreprise.

Tu te réveilleras au milieu de la nuit en craignant d’avoir mal géré quelque chose ou n’avoir pas sauté sur une opportunité plus rapidement. Il n’y a pas de 9h-17h pour créer une entreprise, seulement 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Oui, tu passeras du temps à la maison et même en vacances, mais tu seras toujours en train de penser à ton business.

J’aime diriger mon entreprise, mais je suis la première à admettre que ma maison est toujours en désordre, ma voiture c’est le bazar, et parfois je vais me coucher sans la case douche… tellement suis fatiguée.

4. Une équipe de soutien, tellement essentielle

Une grande entreprise dispose d’un excellent système de soutien, y compris la direction, l’administration, la production, la fabrication et le personnel supplémentaire. C’est la société officielle. Un grand entrepreneur a également soutien incroyable en dehors du bureau, peut-être un conjoint, des enfants et des amis. Ta famille a intérêt à adhérer à 100 % à ton rêve si tu deviens entrepreneur, sinon ton entreprise ou ta famille en souffrira.

Mon petit empire du Bubble Tea est en fait le résultat du soutien que j’ai à la maison et des amitiés que j’ai cultivées tout au long de ma vie. La base de ma vie professionnelle est constituée de membres de ma famille qui comprennent que je dois parfois répondre à des appels téléphoniques tout le week-end, assister à des événements de réseautage presque tous les soirs et qu’un rendez-vous de recrutement l’emporte souvent sur un repas fait maison. Un temps est toujours réservé chaque semaine pour eux parce qu’ils sont le pourquoi de tout ce que je fais. Mais quand tu n’as pas qu’un seul patron mais des centaines, un entrepreneur et la famille qui le soutient sont obligés de faire des sacrifices occasionnels.

5. On ne vous aimera pas toujours.

Cette leçon, que mon ami promoteur immo m’a partagée, a été la plus difficile pour moi : plus l’empire est grand, plus il se fait d’ennemis. Pour la plupart des entrepreneurs, c’est une chose difficile à réaliser. Cela ne veut pas dire que tu n’auras pas de partisans, car tu en auras toujours. Mais il y aura aussi des gens qui n’aimeront pas la façon dont tu fais les choses, les décisions que tu prends ou la direction dans laquelle tu te diriges. Pour certains entrepreneurs, cela brise l’esprit.

Tu passeras une grande partie de ta vie à consacrer chaque once de ton être à l’entreprise. Tu redonneras à ton équipe de vente, à ton personnel et à l’entreprise en général jusqu’à ce que ça fasse mal. Parfois, tu prendras des décisions dans le meilleur intérêt de l’entreprise, mais pas nécessairement des employés. Tu prendras des décisions qui sont dans le meilleur intérêt d’un groupe d’employés mais pas des autres. Tu couperas des services parce que tu dois réduire les coûts. Il y aura toujours quelqu’un qui n’aimera pas ce que tu fais, et cela fera mal. Ton entreprise est quelque chose à laquelle tu as donné vie et c’est ainsi un peu ton bébé. Tout ce qui la concerne te touchera de manière intense et te blessera, comme quelqu’un qui met fin à ton entreprise ou qui dit que tu ne te soucies tout simplement pas des gens qui la composent.

6. La perception compte

Même lorsque ton entreprise ne se porte pas très bien, agis comme si c’était le cas.  Souris. La perception compte. La perception, en fait, importe plus que la réalité. Il y a 6 ans, quand j’ai relancé mon entreprise, ce fut la période la plus difficile de toute ma carrière. Je repartais de zéro, avec des dettes, et des tensions internes… parce que on ne croyait pas en moi ni à mon projet de relance. Il y a eu des nuits où je rentrais chez moi et où je pleurais pour m’endormir… et pourtant j’ai mis un sourire sur mon visage et je suis retournée au bureau le lendemain, prête à affronter le monde. En 6 petits mois, j’ai réussi à rééquilibrer les comptes. Je peux maintenant dire avec confiance que reprendre la société a été là meilleure décision que j’ai jamais prise.

La dure vérité est qu’il y aura toujours des jours où tu devras utiliser  toutes les resssouorces de ton être pour sourire et dire au monde que tout va bien. Je te promets que si tu le fais, un jour, tu te réveilleras et tout ira vraiment bien.

Vous aimerez aussi